« On n'a jamais que l'âge auquel on a commencé à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir »
J-R. Capablanca
club échecs

Compétitions individuelles
Compétitions juniors
Compétitions par équipe

News

Coupe du Léman - R7

12.03.16

Score final de la coupe du Léman:

Celui-ci sera bientôt publié à l'adresse: http://www.coupe-du-leman.ch/

GEL1:

Pas de 7ème ronde.

GEL2:

3 4. GEL 2 (2) - 5. Prilly Crazy Hors (4) 5 - 1
1 14523 Pagliaro, Sébasti (2) - 14043 CLAUDE, Roger Dan (2½) 1 - 0
2 16499 Fueglistaler, And (2) - 22336 Cheumadjeu, Fredd (0) 1 - 0
3 16513 Ruchat, Blaise (0) - 12440 Varvat, Thierry (1) 1 - 0
4 18392 Martinez, José (2) - 21348 Loba, Joël (0) 0 - 1
5 18009 Mangialetto, Dami (2) - 11230 Osmic, Dzevad (3) + - -
6 18578 Visan, Cornel (½) - 17385 Mircetic, Bojan (1) + - -

 

GEL3:

2 7. GEL 3 (3) - 1. Morges 1 (7) 1½ - 2½
1 1190 Krug, Harald (2) - 3537 Gottofrey, Marcel (2) ½ - ½
2 12496 Dubuis, Olivier (2) - 14542 Glardon, Mathieu (4) 0 - 1
3 16715 Garcia Garcia, Ro (1) - 21588 Martinez, Victor (1) 0 - 1
4 10083 Rauss, Denis-Fran (1½) - 8660 Pidoux, Corinne (0) 1 - 0

CDL Vd 2015/16    Groupe C    Ronde 07    mardi 08.03.2016
GEL III – Morges I     1,5 – 2,5

 

Avec cette défaite, nous ne somme plus maîtres de notre destin. En Coupe du Léman, la relégation menace bel et bien, et si l’équipe de Renens II gagne lors de cette même et ultime ronde, nous nous retrouverons bel et bien dans le groupe inférieur D à l’automne prochain.

En soi le résultat est logique : A part Harald, qui a assuré une bonne nulle contre l’Alechine de son adversaire, nos meilleurs joueurs n’étaient vraiment pas en humeur de produire un jeu cohérent, serré, lucide et combatif. Chacun d’eux ira cahin-caha, de coups inférieurs en coups malheureux - pour culminer par des  coups désastreux. C’est dire…

Rodrigo, au 3ème échiquier, se retrouve déjà en position défavorable au sortir de l’ouverture d’une Sicilienne Dragon avec …a6 en prime (on appelle ce machin-là une Dragdorf, parce que c’est un condensé de Dragon à la sauce Najdorf). Notre ami cherchera vainement durant tout le milieu de partie comment poser enfin le moindre problème à son adversaire. Lequel, au vu de cette partie et au vu de la solidité dont il a fait preuve, mérite d’ores et déjà un Elo supérieur au sien (env. 1600). Même si on lui a quelque peu facilité la tâche…

Conclusion de cette saison mitigée dans l’enfer du groupe D pour Rodrigo : un rafraîchissement des Siciliennes s’impose, cher Ami! Pour la saison prochaine. Voire en perspective du Championnat Suisse qui s’annonce… Promis ?

Olivier, lui, conduisant les Noirs, fait confiance à un double fianchetto pour l’opposer à l’ouverture du Pion Roi. Pour peu que j’aie suivi de sa partie, trop occupé que j’étais à rafistoler la mienne, je me rappelle n’avoir de loin pas tout compris, mais pourtant avoir entraperçu ici ou là des choses horribles (« criminelles », c’est son propre terme après la partie…) Conséquence inéluctable : le prix à payer sera exorbitant en finale, un long calvaire pour Olivier et une victoire sans véritablement coup férir de la part de son adversaire. Qui pourtant a failli perdre son avantage pléthorique au vu de l’une ou l’autre imprécision dans ses calculs tactiques. (Ca je ne l’ai compris que plus tard, dans l’analyse) Mais Olivier ne saisit pas sa chance. On ne lui jettera certes pas l’opprobe. Je l’ai déjà dit, manifestement il n’était pas en humeur ce soir-là... Une partie à oublier !

Au dernier échiquier j’ai gagné ma partie du Pion Dame avec les Noirs… contre une charmante Dame. Qui rejoue depuis peu, m’a-t-elle confié, ayant délaissé les échecs pendant une quinzaine d’années. On était le 08 mars, je le rappelle, et c’était bien la journée de la Femme, selon l’ONU, pourtant il n’y avait pas de raison de faire de cadeaux, ni de fleurs, n’est-ce pas ? Malgré tout, comme souvent, je me mélange copieusement les pinceaux dans l’ouverture, je suis quelque peu dominé, mais tout cela s’aplanit sans grand mal, car rien de trop dangereux ne ressort du système Colle (2…e3) que l’on veut m’imposer. La partie se conclura simplement après un regrettable oubli de la part des Blancs, qui m’abandonnent une pièce sèche autour du trentième coup. Je n’ai pas le droit de refuser.

DFR